[Comics] Sortie en France de Han Solo – Cadet Impérial chez Panini Comics

Bonjour à tous

La mini-série

Synopsis :
Après avoir quitté Corellia, Han Solo s’est engagé dans l’armée de l’Empire. C’est le début d’une collaboration qui ne peut pas bien finir. Cette mini-série s’intercale entre les deux premiers épisodes de l’adaptation de Solo : A Star Wars Story en comics, signée par le même scénariste, Robbie Thompson.

La critique de Lain-Anksoo

Deuxième BD sur Lando Han Solo dans l’univers Star Wars, j’ai attendu la VF une semaine (NDLR : “une semaine” après la fin de la série en VO, lorsque Lain avait écrit cette critique) pour en faire la critique. Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement car je n’ai rien à en dire, comme en témoignera cette critique. Que ce soit pour l’histoire ou les dessins, tout est terriblement ” standard ».

Scénario : oubliable

Je vais faire un parallèle dont vous vous fichez, sur le sujet d’une de mes thèses de mes études d’ingénieur (je cherche à meubler pour ne pas que la critique fasse que trois lignes).

Voilà le sujet de mon mémoire : En quoi l’évolution des procédés viticoles et vinicoles et l’apparition d’une science du vin ont-ils impacté la représentation sociale de cette boisson, et inversement ?

On va sauter directement à la conclusion qui disait que le gage de qualité a poussé la culture viticole à un haut niveau d’excellence en faisant du vin un produit d’érudits, ce qui a finalement inversé les tendances visant à créer un vin générique, abordable en termes de goûts et de prix pour le grand public ” profane ».

Revenons-en à Star Wars et à cette BD. L’ancien Univers Légendes est un produit à ne pas mettre entre toutes les mains, il faut un “bagage». Dans ce nouvel Univers, d’excellents romans ou comics nécessitent aussi un bagage, ils peuvent être appréciés seul (comme un bon vin par un non connaisseur), mais si on a un peu de connaissances Star Wars-ienne, le plaisir est décuplé !

Ce n’est pas le cas de cette BD Lando Han à l’Académie, cette BD a été écrite pour surfer sur un film, le scénario est standard au possible : “Lando rencontre une fille, elle le manipule avec ses beaux yeux pour aider sa planète, il se fait avoir, L3 sauve des droides, l’Empire se fait battre, FIN Han arrive dans un groupe (ici l’Académie), fait du Han tout craché et semble égoïste, mais finalement c’est un gentil vaurien qui s’attire des ennuis en aidant ses camarades ou même des inconnus». En soit, même scénario que pour les romans Ahsoka et Une Nouvelle Aube Most Wanted et Pirate’s Price, ou que pour les comics Chewbacca Star Wars Adventures ou le précédent comics Han Solo, certains arcs de la série Star Wars et même des films comme Solo ou Un Nouvel Espoir. On assiste vraiment à un modèle type d’histoire sur Han : ” prendre un héros Han, le faire aller sur une planète oppressée rejoindre un groupe contre sa volonté, il ne veut pas les aider puis finalement le fait, sauve pas mal de gens, ne gagne pas un rond, et retour à la case départ pour lui, fin ». J’en viens à me dire que les prochains comics Marvel Star Wars sur Han pourraient être écrits par une machine… c’est d’une tristesse.

26/50

Dessins : tout aussi standards

Je vous ai parlé de mon mémoire ? Ah oui je vois la phrase au-dessus. Même problème avec cet artiste, il créé quelque chose de ni beau, ni moche, pour plaire au plus grand nombre, il n’y a aucun parti pris, aucune audace, aucune empreinte personnelle, on se rapproche incroyablement du dessin jeunesse fait à la chaîne. Encore que, Elsa Charretier, dessinatrice jeunesse, possède un véritable style personnel par exemple.

Encore une fois je n’ai rien à en dire, rien à critiquer, ça fait bien le travail sans en faire plus. J’ai failli écrire “c’est le minimum syndical» mais le minimum syndical on connait déjà, et c’est moche. Je n’ai juste aucun point positif à relever ni aucun point négatif.

La couleur c’est la même chose, ils ont pris le type de couleur qui marche bien en ce moment dans les comics, très lumineux et coloré, à la David Curiel. Pas de prise de risque.

Je suis un peu mauvaise langue, je note quand même une bonne utilisation de la lumière et des ombres, même si les couleurs choisies sont toujours les mêmes ce que fait que dans les environnements ” bordéliques » ou sales, le tout semble plus propre et moins sombre.

26/50

En conclusion : à mes yeux ce comics est propre au film Solo, il fait le travail, c’est juste que ce n’est pas le travail le plus intéressant au monde.

Un peu de sérieux, vous aurez compris que j’ai repris ma critique de Lando – Quitte ou Double en la corrigeant quelque peu pour cette histoire. Le but est de critiquer de manière cynique l’absence d’originalité des titres. Ce Han Solo à l’Académie aurait pu être bien, mais finalement à mes yeux aucune audace, on raconte des petits bouts sans grand intérêt et plus que prévisibles. Sans oublier que dès fois ça ne tient pas la route et la fin est presque incohérente avec la novélisation de Solo.

Pour ces l’accumulations de titres sans saveurs : -2 points.

Les plus
- aucun

Les moins
- aucun

Note : 50%

Voilà pour la critique. N’hésitez pas à venir donner votre avis sur les forums.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Email
Print