[Littérature] Critique de Poe Dameron – The Awakening chez Marvel

Bonjour à tous !

La semaine dernière s’est achevé aux USA le 7ème arc de la série comics Poe Dameron, arc qui s’avère également être le dernier, la fin de la série ayant été annoncée. Cette série est en cours de parution en France, et ce dernier tome devrait paraître chez Panini Comics dans le courant de l’année 2019.

Il est donc temps de faire la critique de cette ultime aventure de

Synopsis :
- Lor San Tekka a été retrouvé et Poe Dameron est sur le point de récupérer la pièce manquante pour retrouver Luke Skywalker.
- Mais son plan est mis en déroute quand le Premier Ordre intervient sur Jakku
- Suivez les aventures de Poe pendant les événements inédits du Réveil de la Force.

La critique sans spoiler de Lain-Anksoo

Poe Dameron… The last one

La série Poe Dameron tire finalement sa révérence, après plus de trente numéros. Plus qu’une conclusion, cet arc tiendra même lieu d’épilogue. Que nous réservent Charles Soule et Angel Unzueta dans cet ultime tome ? Verdict !

Scénario : clap de fin

Et bien ce n’était pas gagné… souvenez-vous d’où l’on vient. Après que Poe récupère la première information sur Lor San Tekka dans le roman Avant le Réveil on assiste pratiquement au premier enchaînement roman-BD du nouveau canon avec la suite directe de cette histoire dans ce comics. Et comment dire… c’était mauvais, on se souvient de cette histoire sans queue ni tête avec un œuf (heu et les X-Wings dans tout ça ?) et soyons honnêtes, Phil Noto n’était pas fait pour dessiner cette série…

Heureusement ensuite Soule nous propose des scénarios, disons moins Filon-esques, et Noto finira par être remplacé par Angel Unzueta, un dessinateur beaucoup plus ” mécanique que ” impressionniste. Et la série prit enfin son rythme de croisière, enchaînant les réussites jusqu’à l’arc précédent qui était juste grandiose.

La question se posait donc : un ultime arc après la découverte de Lor San Tekka était-il nécessaire ? La réponse : pas forcément. Cependant Soule réussit à trouver la parade en ne proposant pas forcément un dernier arc mais plus une conclusion.

Tout le début est très intelligent, on découvre dans un premier temps Poe qui raconte des petites scènes bonus de l’épisode 7 qui lui sont propres, puis BB-8 raconte certains événements à R2 car, souvenez-vous, R2 est en quelque sorte le narrateur de l’ensemble de la saga, or son absence faisait défaut à l’Episode VII. C’est donc très intelligent, mignon mais pas forcément utile.

S’ensuit donc la cause de l’absence de certains personnages de l’Escadron Black dans Les Derniers Jedi. On découvre ainsi une mission primordiale pour la Résistance, trouver des alliés parmi les survivants de la République. Mais au lieu, je ne sais pas, de trouver un général qui aurait survécu ou un bout de flotte, le scénario semble plutôt s’orienter vers une recherche à la ” Alliance Rebelle, c’est-à-dire trouver des mondes qui accepteraient de les aider.

Je dois dire que de ce côté je fus quelque peu déçu, je les voyais déjà aller sauver un bout de flotte de la Nouvelle République en orbite de Mon Calamari faisant face au Premier Ordre !

Ah mais non suis-je bête, comme on ne sait pas encore comment tournera l’épisode IX, ni quand il se passera, il ne faut pas prendre trop d’initiative…

Dans tous les cas, la première partie de cet arc qui revient sur les films est une jolie réussite et la seconde partie, même sans enjeux, permet de nous divertir tout en proposant le premier contenu post Episode VIII.

37/50

Dessins : _____________

Une ligne pour illustrer qu’Unzueta est d’une constance à toute épreuve ! La qualité est toujours au rendez-vous, les combats aériens toujours très bien chorégraphiés, bien qu’un peu surréalistes (la faute à Soule pour le coup). Son don pour la technologie est toujours palpable et je dois dire qu’il s’en sort admirablement bien avec Rey ou Chewbaca par exemple (ces scènes d’émotion avec Chewie, Leia ou Nien Numb… j’en ai encore des frissons !).

Le message passe parfaitement, et d’accord pour certains ces dessins faits par ordinateurs peuvent sembler trop artificiels, mais finalement je trouve que ça colle bien à la série pour les vaisseaux (qui est quand même le thème principal quand on parle de Poe) et puis c’est devenu la signature de ce comics.

Que dire de plus si ce n’est que j’espère qu’on le verra officier sur plein de vaisseaux dans la série Star Wars le mois prochain !

40/50

La série Poe Dameron s’achève sur une jolie conclusion, et il me tarde de lire les prochaines productions Star Wars-ienne de ces deux auteurs !

Les plus :
Les retrouvailles et émotions
Unzueta toujours
Un arc épilogue

Les moins :
Pas à la recherche d’alliés ” utiles
Y a toujours du blocage en terme de scénario

Note : 77%

Voilà pour la critique, on en parle sur les forums !

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Email
Print