[Littérature] Critique de The Chosen One, premier arc de la nouvelle série Vador par Marvel

Mercredi a pris fin aux USA le premier arc de la toute nouvelle série centrée sur

Le synopsis :

Le plus grand méchant de tous les temps est de retour dans une toute nouvelle série ! Lorqu’Anakin Skywalker a chuté, à la fois à cause du côté obscur et de la lame d’Obi-Wan Kenobi, il s’est relevé, plus machine qu’humain. Ayant perdu tout ce qui lui était jadis cher, l’ancien Elu doit faire ses premiers pas dans un monde plus sombre… en tant que Dark Vador, Seigneur Noir des Sith !

La critique sans spoiler de Lain-Anksoo

Voilà enfin la fin du premier arc de la nouvelle série Vador se déroulant à la seconde près juste après la fin de l’Episode III. L’heure de juger cette histoire très chargée !

Scénario : c’est dense !

Haaaa Charle Soule, on peut dire qu’il est devenu accro le bougre, et qu’il a totalement adopté l’esprit Star Wars (pas comme un certain Jason Aaron).
Il commença gentiment avec sa bonne BD Lando, se prit un peu les pieds dans le tapis avec le début de la série Poe Dameron mais poursuivit admirablement la série sur le pilote de la Résistance. Heureusement il comprit l’intérêt de Star Wars : un Univers riche, dense avec une infinité de possibilités.
Et il le comprit surtout avec cette série Dark Vador, voire même un peu trop. Alors oui un arc de six issues c’est long mais on peut dire qu’il en a casé des choses dans cette histoire. On survole donc directement après le film, la naissance de l’Empire, la purge, le temple Jedi, ce que pensent les clones de cette mutinerie, l’armure de Vador, son nouveau sabre, son combat contre un maître Jedi très expérimenté et le début du programme des inquisiteurs. C’est très très dense, mais l’avantage est qu’on ne s’ennuie jamais, il y a des références et des liens à gogo et le tout s’intègre parfaitement à l’Univers Star Wars.
Par exemple tout ce que le roman Ahsoka avait introduit sur les cristaux de sabre laser est bien repris et étendu dans ce comics.

Si en plus on rajoute à tout ça la haine de Vador envers lui même, les Jedi et l’Empereur et qu’on le voit échouer, réessayer et chercher la place qui est la sienne auprès de son maître, c’est vraiment parfait.

Soule nous fait même découvrir de nouvelles planètes, il étend aussi ce qu’on savait sur les temples des Jedi, et commence à montrer la reconversion de celui de Coruscant. On a donc à la fois un comics qui nous étend le background de l’Univers, en introduit des éléments connus (les inquisiteurs) mais aussi créé un histoire originale (le sabre laser de Dark Vador). C’est vraiment parfait pour une entrée en matière même si on regrettera un combat trop rapide face au maître Jedi.

46/50

Dessins : modernité

Nous avons un nouveau dessinateur avec un style dans la lignée de la modernité actuelle des comics books. Un style épuré laissant libre court à l’action. Cela créé le dynamisme nécessaire à une BD Dark Vador. Si vous souhaitez un point de comparaison, on se rapproche de ce que faisait Larraz sur la série Kanan. Mais Larraz avait une corde en plus à son arc : les visages ! Il arrivait à nous faire passer toute une palette d’émotion avec les visages de ses personnages.
C’est donc avec les visages que pèche un peu notre nouvel artiste, ils sont souvent trop lisses et sans relief.

Mais le mérite (et la comparaison avec Larraz) revient surtout à Curiel qui est de retour sur cette série ! Ca fait du bien de revoir ses colorisations très expressives et qui donnent lieu à des plans d’anthologie !

Enfin je mentionnerai un dernier petit point négatif, le casque de Vador de ce dessinateur est un peu trop “plat” il manque toutes les courbures, les angles, la profondeur du véritable casque. Finalement c’est un peu comme les visages, ça manque de relief. Je dirai qu’on se rapproche des dessins du casque de Vador dans les vieux comics des années 80, un comble pour un style moderne ! Le reste de l’armure est ceci-dit très bien fait.

35/50

Un excellent premier arc qui laisse le temps à Soule de nous pondre une intrigue plus linéaire pour le second, et au dessinateur de se perfectionner un peu !

Les plus :

  • Il s’en passe des choses !
  • Dessins modernes
  • Le retour de Curiel

Les moins :

  • Combat contre le Jedi trop rapide
  • Visages et casque

Note : 81%

Pour rappel, cette série débutera en France fin novembre, dans le 4ème numéro du relaunch du magazine comics ! On en parle sur les forums !

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Email
Print