[Postlogie] George Lucas voulait que la troisième trilogie Star Wars parle des Whills, «qui contrôlent l’univers»

Dans un entretien avec James Cameron pour l’émission “Story of Science Fiction”, George Lucas dit que sa version des Episodes VII, VIII et IX de Star Wars aurait révélé un autre aspect de la Force. Voici un extrait de la conversation entre le créateur de Star Wars et le réalisateur d’Avatar, d’Aliens et des deux premiers Terminator (la source est le livre dérivé de l’émission).

George Lucas : Quand on a commencé à parler des midi-chloriens dans La Menace Fantôme, tout le monde a détesté. Tout un pan de ce film parle de relations symbiotiques. Pour nous faire voir qu’on n’est pas le patron, qu’il y a un écosystème.

James Cameron : Il y a un écosystème à l’intérieur de nous qui s’appelle le microbiome, qu’ils sont à peine en train de découvrir.

GL : [Les trois films Star Wars suivants] allaient aborder le monde microbiotique. Mais il y a ce monde de créatures qui fonctionnent différemment de nous. Je les appelle les Whills. Et les Whills sont ceux qui contrôlent l’univers. Ils se nourrissent de la Force.

JL : Tu créais une religion, George.

GL : À l’époque, je disais que ça signifiait que nous étions juste des voitures, des véhicules utilisés par les Whills pour voyager… Nous sommes des vaisseaux pour eux. Et le conduit, c’est les midi-chloriens. Les midi-chloriens sont ceux qui communiquent avec les Whills. Les Whills, dans un sens général, sont la Force.

JC : Mais tu mets des détails et une façade scientifique sur une idée qui est plutôt intemporelle, qui est l’esprit, l’âme, le paradis, la causalité…. Mais dans ta construction d’un monde, tu reviens à l’archétype, qui est l’esprit, la divinité, ce genre de chose.

GL : Je revenais à… Avec la Force, les Jedi et tout ça… La façon dont les choses se passent était complètement définie [du début] à la fin. Mais je n’ai jamais pu finir. Je n’ai jamais pu en parler aux gens.

JC : C’est un mythe de la création et on ne peut pas construire un monde sans mythe de la création. Chaque religion, chaque mythologie a un mythe de la création.

GL : Si j’avais gardé [Lucasfilm], j’aurais pu le faire, et ça aurait été fait. Evidemment, beaucoup de fans auraient détesté, tout comme ils ont détesté La Menace Fantôme et tout ça, mais au moins l’histoire complète aurait été racontée du début à la fin.”

Les Whills étaient mentionnés par Lucas dès les premières ébauches écrites du premier Star Wars. L’une d’entre elles, datant de 1973, s’intitule “Le Journal des Whills”.

Dans une scène coupée de La Revanche des Sith, Qui-Gon Jinn disait à Yoda qu’un “Shaman des Whills” lui avait appris à conserver sa conscience après la mort.

Plusieurs références à ce vieux concept de Lucas existent dans l’univers Star Wars, la plus célèbre étant les Gardiens des Whills introduits dans Rogue One.

Lucas avait écrit des traitements pour la troisième trilogie avant son départ de Lucasfilm en 2012. Les scénaristes du Réveil de la Force et des Derniers Jedi ont écarté les Whills de l’histoire, mais d’autres idées ont été gardées : une héroïne principale apprentie Jedi, Luke Skywalker vivant reclus, ou encore le fils de Han Solo et Leia Organa passé du côté obscur.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Email
Print