[Romans] Critique du roman Morts ou Vifs en VF

https://www.starwars-universe.com/images/romans/fiches_ue_officiel/morts_vifs_200.jpg

Le 29 août dernier, les éditions Pocket ont publié le roman pour jeunes adultes (mais rassurez-vous, jamais je ne m’en serais rendu compte)

Découvrez les aventures des deux héros de Solo : A Star Wars Story, quelques années avant les événements narrés dans le film.

Han et Qi’ra n’ont pas grand chose en commun, si ce n’est le fait de posséder peu. Ce ne sont que deux Souillards parmi tant d’autres au sein du gang des Vers Blancs de la planète industrielle Corellia. Mais l’un comme l’autre rêve d’une vie meilleure. Aussi sautent-ils sur l’occasion lorsque la matriarche, Lady Proxima, leur offre une chance de prouver leur valeur et d’obtenir une belle promotion. Ils ignorent toutefois qu’ils ont accepté une seule et même mission… Lorsque celle-ci tourne mal, toute la pègre de Corellia se lance à leurs trousses. Les deux Souillards devront apprendre à se faire confiance s’ils veulent survivre.

La critique de L2-D2

Une préquelle digne de ce nom !

La relation entre Han et Qi’ra était au centre du film Solo – A Star Wars Story, et ce roman est l’occasion de découvrir comment les deux jeunes gens sont devenus amis. Et on peut dire qu’il remplit formidablement bien son rôle ! En effet, si le roman débute avec Han et Qi’ra qui se connaissent à peine, les quelques trois cent vingt huit pages de la VF vont leur permettre de se rapprocher petit à petit, d’abord bien involontairement, apprenant d’abord à se supporter, puis à se tolérer jusqu’à ce que chacun reconnaisse et admire les talents de l’autre afin de les avoir ” prêts pour la relation qui est la leur au début du film. L’occasion également de faire un joli tour de Corellia et surtout de sa capitale, Coronet, à peine détaillée dans le long-métrage. On s’y croirait !

Enfin, le roman développe les premières scènes du film et nous fait vraiment visiter l’antre des Vers Blancs, de voir Lady Proxima et Moloch dans des rôles plus actifs… bref, nous sommes dans une véritable préquelle !

Han et Qi’ra

Le roman est basé sur la relation qu’entretiennent les deux jeunes gens. Et cette relation m’a semblé très naturelle et fluide, évoluant à intervalle régulier et ne sombrant jamais dans la facilité. Tous deux ont du mal à faire confiance, chacun ayant ses secrets et au fur et à mesure que l’intrigue avance, on voit apparaître le Han Solo que nous connaissons tous, le baroudeur spatial au sourire charmeur, capable de baratiner son monde ou de motiver les troupes si nécessaire.

Mais c’est surtout Qi’ra qui est considérablement développée, peut-être plus encore que Han. Tout les indices concernant ce qu’elle va devenir dans Solo sont déjà là, et on voit se dessiner devant nos yeux la Qi’ra qui travaillera bientôt pour Dryden Vos et la manière qu’elle aura de prendre le dessus sur lui et de devenir la dirigeante de l’Aube Écarlate. Un excellent point de la part de l’auteur et qui donne envie au lecteur de découvrir, un jour peut-être, la suite des aventures de la jeune femme sur papier. Qui sait ?

Jamais deux sans trois

Un point sur le troisième larron de l’histoire : le rodien Tsuulo, qui intègre très vite l’intrigue afin de venir en aide à Han et Qi’ra. Totalement inédit, le personnage est savoureux, jamais avare en jurons pour le moins imagés que Han est l’un des rares à comprendre et à travers lui, le duo phare est confronté à l’image que la population peut se faire de la Force. Tsuulo est en effet un fervent croyant de la Force et il va régulièrement prier pour qu’elle les aide. Un ajout bienvenu, un personnage original et le suspense est total concernant son destin.

Un rythme trépidant

Gros avantage d’un nombre de pages relativement faible : le roman est rythmé et ne souffre d’absolument aucune longueur. A l’inverse même, on en prendrait bien davantage, tant on sent que certains passages, sans être bâclés, sont assez rapides et pourraient être largement plus développés. Les situations sont variées, les personnages confrontées à des épreuves toutes différentes qui vont les faire mûrir, et cela se ressent.

Et plusieurs passages du roman m’ont fait penser à des sagas bien connues : au-delà de l’aspect dystopie de romans comme Hunger Games ou Divergente lorsque le quotidien des Vers Blancs nous est décrit, je vous défie de ne pas penser à Fast & Furious lors de quelques Chapitres dans le premier tiers du livre !

BILAN

Morts ou vifs remplit parfaitement son rôle de préquelle au film Solo – A Star Wars Story. Développant considérablement la relation entre Han et Qi’ra, il prépare le terrain à l’évolution des deux personnages dans le film, et même plus tard dans la saga. Un roman court mais réussi, qui m’a donné une furieuse envie de revoir le film !

NOTE : 90 %

A noter que le roman porte le numéro 172 !

N’hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé du roman en vous rendant sur sa fiche ou bien sur le topic du forum !

Encore merci aux éditions Pocket pour l’exemplaire offert pour la critique, et je vous rappelle à tous que le prochain roman à venir dans nos contrées sera le très attendu Maître et Apprenti, centré sur le duo Qui-Gon Jinn/Obi-Wan Kenobi, prévu pour le 31 octobre !

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Email
Print