[SWU] Point de vue A propos des violents débats portant sur Les Derniers Jedi

Quelle la définition du terme ” fans » ? Selon le Larousse, un ” admirateur enthousiaste, passionné de quelqu’un, de quelque chose ». Un passionné ? Une ” personne qui réagit habituellement avec passion, qui manifeste avec violence ses sentiments ».

Nous sommes ici, sur SWU, car nous partageons une passion : Star Wars. Nous sommes des admirateurs de la lutte entre le bien le mal, l’équilibre de la Force, le space opera, les personnages, les vaisseaux spatiaux, etc. Nous aimons cet univers. Nous l’aimons tous. Mais pas forcément de la même manière. Pourtant, nous sommes tous des passionnés par un même univers fictif. Il est ainsi tout-à-fait normal de manifester avec violence nos sentiments. Nous avons aimé l’un des produits de cet univers ? Nous le proclamons. Nous en avons été déçus ? Nous partageons nos déceptions. C’est normal. Ce partage de sentiments est la base d’une communauté.

Ce qui n’est pas la base d’une communauté, c’est la discorde. On peut ne pas être d’accord, et débattre des heures, des jours durant. C’est, d’un point de vue personnel, un aspect que je chéris dans cette passion. Mais il est impossible de débattre, il est impossible de discuter sans respect. Or Les Derniers Jedi provoque une discorde particulièrement atterrante. Pas de la part de tous les fans, pas d’une même intensité. Reste qu’une ambiance pesante gâche l’enthousiasme englobant notre passion commune.

Pour personne, de se faire insulter il n’est agréable. Pour aucun membre d’une communauté, d’entendre qu’on est stupide pour n’importe quelle raison il est raisonnable.

J’ai ici vécu, près de deux décennies plus tôt, des débats homériques. La prélogie n’a laissé personne indifférent. Mais, généralement, on s’écoutait. Nous n’étions pas d’accord, mais les insultes se faisaient aussi rares qu’un Tauntaun sur Tatooine. Je n’ai jamais réussi à aimer L’Attaque des clones, mais j’ai accepté qu’il fasse partie de la saga, tout comme je me raccrochais à l’enthousiasme des heureux. C’est cela, partager une passion.

Ce qu’il se passe actuellement n’a de fait pas vraiment de rapport avec la saga Star Wars en particulier, mais plutôt avec les habitudes de communication prises sur Internet – notamment avec les réseaux sociaux (outil formidable, si mal utilisé). Or se retrouver face à un anonyme, un inconnu, n’a jamais signifié que le respect était facultatif. C’est l’un des fondements d’une civilisation. Je m’excuse de rappeler l’évidence, mais nous assistons trop souvent à des situations ubuesques, à l’intérêt plus que limité.

Débattre est important, est passionnant. A condition de respecter l’opinion adverse. Nous savons bien que seules les positions et formules extrêmes marquent les esprits, mais la richesse a toujours été dans la nuance.

Pour ma part, j’ai aimé Les Derniers Jedi, mais l’unique sentiment que je ressens envers les déçus, c’est de la tristesse, de la compassion. Pas de la haine, de la condescendance ou du rejet. Je regrette qu’ils ne puissent pas partager mon enthousiasme. Mais je les comprends. Je suis un passionné, et pour moi, l’opinion des autres passionnés compte. Elle est valide. Parce qu’elle existe. Même si je ne suis absolument pas d’accord.

Des fans de 7 à 77 ans ont aimé le film.
Des fans de 7 à 77 ans n’ont pas aimé le film.
Toutes ces opinions sont valides, et il n’est pas tant question de “comprendre” pourquoi un autre fan a un avis différent, que de l’accepter. Tout simplement. Au bout du compte, nous sommes tous des passionnés, pour des raisons différentes (qui ont souvent rapport avec nos expériences personnelles).

Il est temps pour certains de renouer avec ce qui nous rassemble, et non ce qui nous divise. Discuter ensemble, et non les uns contre les autres. Ce n’est pas une compétition entre deux équipes, mais un partage. Si vous pensez le contraire, pourquoi rejoindre une communauté ? Pourquoi aller vers les autres si c’est pour les rejeter ?
Il est temps de mettre du bacta sur les plaies, et d’accepter les opinions. Toutes les opinions.

George Lucas a déclaré, un jour : “ce n’est qu’un film”.
Et bien, même si c’est le sujet de notre passion, ce n’est qu’un film.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Email
Print